BareCote
Lien RSS

Contact

Ce site respecte les principes de la charte HONcode
en collaboration avec la HAS
(loi 2004-810 du 13/8/2004)

Dernière modification effectuée
le 23/11/2016
Plan cancer : aspect social

Un accompagnement social plus humain et plus solidaire

Autant qu’une maladie, le cancer est une période difficile de combat personnel pour survivre, une période où la présence des proches peut être déterminante pour conserver le moral et affronter les traitements encore trop souvent pénibles.

Dans cette période, les difficultés sociales ne doivent pas s’ajouter aux difficultés physiques et à la fragilité psychologique.Tout doit donc être fait pour poursuivre une vie professionnelle et familiale la plus normale possible.

Dans cet objectif, le plan prévoit plusieurs mesures concrètes :

Renforcer l’accès des patients aux prêts et aux assurances

    54. Améliorer l’accès des patients et de leur famille aux dispositions issues de la convention relative à l’assurance (“convention Belorgey”).

Améliorer les dispositifs de maintien dans l’emploi, de retour à l’emploi, et de prise de congé pour accompagner un proche

    55. Favoriser l’insertion professionnelle, le maintien dans l’emploi et le retour à l’emploi pour les patients atteints du cancer ou d’une autre maladie invalidante.

    56. Faciliter le maintien à domicile des patients par une possibilité accrue de recours aux soins et aux aides à domicile.

    57. Faciliter la présence des parents auprès de leur enfant malade par une amélioration des dispositifs d’aide existants, qui ne donnent pas aujourd’hui satisfaction.

Améliorer la prise en charge de certains dispositifs médicaux ou esthétiques

58. Associer l’assurance maladie obligatoire et les organismes complémentaires dans la mise en place d’une meilleure organisation de prise en charge de ces dispositifs.

Favoriser la présence des associations de patients et d’usagers dans l’hôpital, en définissant un cadre d’intervention en milieu hospitalier

59. Renforcer le rôle des associations de patients et des associations de parents d’enfants dans la recherche
clinique.

60. Mieux reconnaître et organiser la présence des bénévoles et des associations de patients et de parents d’enfants au sein des structures de soins.