BareCote
Lien RSS

Contact

Ce site respecte les principes de la charte HONcode
en collaboration avec la HAS
(loi 2004-810 du 13/8/2004)

Dernière modification effectuée
le 23/11/2016
Plan cancer : le dépistage

Un dépistage mieux organisé

Trop de patients sont aujourd’hui victimes d’un diagnostic tardif. Leurs chances de guérison seraient bien supérieures s’ils avaient bénéficié d’un dépistage régulier et d’un diagnostic plus précoce. Un cancer diagnostiqué précocement permet en outre des traitements moins pénibles et moins invalidants.

Cependant, l’intérêt du dépistage n’est pas toujours bien compris par nos concitoyens qui se considèrent en bonne santé, ou qui n’ont pas l’habitude de rendez-vous réguliers avec un médecin. De plus, le cancer continue à faire peur : se faire dépister, c’est déjà entrevoir l’éventualité possible de la maladie.

Le plan vise à développer le dépistage des cancers pour lesquels cette démarche est véritablement utile, en facilitant l’accès du plus grand nombre à ce type d’examen. Le plan retient cinq objectifs :

Généraliser le dépistage organisé du cancer du sein d’ici fin 2003 et
assurer l’accès aux tests de prédisposition génétique des formes familiales de cancer

    21. Respecter l'engagement de généralisation du dépistage organisé du cancer du sein d’ici fin 2003, en impliquant la médecine

    22. Conforter l’accès aux tests de prédisposition génétique des cancers du sein (BRCA1 et 2), du cancer du colon et des maladies rares, par la mise en place d'un réseau de laboratoires d'analyse qualifiés

    23. Renforcer le réseau des consultations d’oncogénétique, afin d’offrir un accès équitable à l’ensemble de la population.

Faciliter le dépistage du cancer du côlon

    24. Poursuivre les expérimentations de dépistage organisé du cancer colo-rectal dans vingt départements et les évaluer, afin de définir d’ici quatre ans une stratégie nationale.

    25. Faciliter l’utilisation de l'Hémoccult.

Favoriser le dépistage individuel du cancer du col de l’utérus

26. Renforcer les actions en faveur du dépistage du cancer du col de l’utérus auprès des femmes à risque.

Améliorer les conditions de détection précoce du mélanome

27. Développer des campagnes d’information grand public sur la détection des mélanomes.

28. Sensibiliser les professionnels au dépistage précoce (kinésithérapeutes, coiffeurs, esthéticiennes, …).