La méthylnaltrexone

Il s'agit d'un traitement des accès douloureux paroxystiques, en complément d’un traitement opioïde de fond, stabilisé au moins depuis 3 semaines, chez des patients présentant des douleurs chroniques d’origine cancéreuse.

L’accès douloureux paroxystique est une exacerbation transitoire de la douleur, d’intensité modérée à sévère, chez des patients présentant des douleurs persistantes habituellement maîtrisées par un traitement opioïde de fond.

Actiq™ n’est pas un traitement de fond de la douleur.

L’unité d’Actiq™ doit être consommée en l’espace de 15 minutes. S’il apparaît pendant la prise des signes indiquant des effets opioïdes excessifs, Actiq™ doit être immédiatement retiré de la bouche du patient et les doses ultérieures doivent être réduites. L'effet antalgique est obtenu au bout de 15 minutes, mais parfois plus longtemps (60 minutes). Dans ce cas, l'efficacité du produit est très discutable.

Afin d’optimiser le passage du fentanyl par voie transmuqueuse, les patients doivent placer le comprimé avec dispositif pour application buccale d’Actiq™ dans la bouche, à l'aide du dispositif pour application buccale, entre la joue et la gencive, en déplaçant de temps en temps le comprimé d’un côté à l’autre de la bouche. Il faut laisser fondre le comprimé et ne pas le croquer ni le sucer car l’absorption du fentanyl par la muqueuse buccale est plus rapide que l’absorption systémique par voie gastro-intestinale.

Les patients souffrant de sécheresse buccale peuvent boire un peu d’eau avant d’utiliser Actiq™ pour humidifier la muqueuse buccale.

Il existe différents dosages de ce médicament : 200 μg, 400 μg, 600 μg, 800 μg, 1200 μg et 1600 μg.

La dose initiale d’Actiq™ est de 200 μg, quelle que soit la dose du traitement opioïde de fond. Si l’analgésie est insuffisante avec Actiq™ 200 μg, le prescripteur doit augmenter la dose par palier, en passant au dosage immédiatement supérieur jusqu’à l’obtention d’une analgésie efficace sans effet secondaire inacceptable avec une seule dose d’Actiq™ par accès douloureux paroxystique.

Une fois que la dose efficace a été déterminée (c’est-à-dire qu’un accès douloureux paroxystique est traité par une seule unité d’Actiq™), les patients doivent utiliser cette dose sans dépasser 4 unités par jour.

L'efficacité réelle de cette dose est variable d'un patient à l'autre, certains ne pouvant obtenir une analgésie sans avoir des signes majeurs d'intoxication opioïde.

 
Compteur français