BareCote
Lien RSS

Contact

Ce site respecte les principes de la charte HONcode
en collaboration avec la HAS
(loi 2004-810 du 13/8/2004)

Dernière modification effectuée
le 10/02/2010
Les sueurs

La sueur est un mécanisme physiologique de régulation thermique par l'évaporation acqueuse qu'elle permet. Hormis la très rare anhidrose (non développement des glandes sudoripares), les enfants et les vieillards peuvent avoir des troubles de la régulation thermique en rapport avec une sudation inefficace.

La régulation de la sudation est due au système neurologique autonome et est coordonné avec la vasodilatation (ou au contraire la vasoconstriction en cas de froid intense). La paume des mains et la plante des pieds sont, en outre, le siège d'une sudation en rapport avec le stress psychologique, mais d'autres régions du corps (aisselles, front) peuvent aussi avoir une hypersudation sans relation avec la température extérieure.

La sudation excessive ou hyperhidrose peut être localisée (troubles neurologiques divers notamment) ou généralisée (phéochromocytome, hyperthyroïdie, diabète, acromégalie, ménopause, tuberculose, lymphome, endocardite). Le plus souvent, les sueurs sont en relation avec une infection chronique qu'il convient de traiter.

La découverte de la cause de ces sueurs importantes peut permettre une thérapie efficace.

Les bouffées de chaleur constituent souvent un problème majeur, aussi bien pour les femmes atteintes d'un cancer du sein ou ménopausées de façon jeune, que pour les hommes traités pour un cancer de la prostate. Les traitements non hormonaux ne sont pas toujours efficaces.

Chez les sujets en phase terminale, on observe parfois des sueurs importantes pouvant être une cause majeure d'inconfort. Un traitement symptomatique par cimetidine (Tagamet™) peut parfois être tenté.

Compteur français