BareCote
Lien RSS

Contact

Ce site respecte les principes de la charte HONcode
en collaboration avec la HAS
(loi 2004-810 du 13/8/2004)

Dernière modification effectuée
le 10/02/2010
Atteinte de la base du crâne

Cette atteinte se combine assez souvent avec une méningite carcinomateuse (notamment métastases des cancers du sein, de la prostate), mais peut se voir aussi par invasion locale des tumeurs ORL.

La symptomatologie est habituellement faite de céphalées, plus ou moins localisées, avec un syndrome neurologique en rapport avec le nerf crânien qui est atteint.

Le diagnostic est établi, le plus souvent, par scanner utilisant à la fois une fenêtre cérébrale et une fenêtre osseuse.

Le traitement est essentiellement par irradiation localisée du foyer tumoral.

Principaux syndromes observés

Les syndromes orbitaires se caractérisent souvent par des douleurs rétro-orbitaires, des troubles visuels, une diplopie, paralysie oculaire voire une exophtalmie.

L'atteinte des sinus caverneux entraîne souvent des troubles oculaires, hémianopsie et oedème papillaire,

L'atteinte de la base moyenne du crâne entraîne des céphalées diffuses, des douleurs faciales et des fourmillements en rapport avec l'atteinte du III, pouvant prendre un aspect paroxystique très douloureux,

L'atteinte du trou décliné postérieur entraîne des douleurs du fond de la gorge, de la base du cou, avec dysphagie, de paralysies diverses (IX, X, XII, XII, un syndrome de Claude Bernard Horner (myosis, rétrecissement de la fente palpébrale, énophtalmie, sudation unilatérale).

L'atteinte occipitale entraîne des raideurs de la nuque, une atteinte fréquente du XI et du XII.

L'atteinte du nerf glosso-pharyngien (par infiltration des tumeurs ORL notamment) entraîne des douleurs pharyngées avec otalgies très douloureuses (syncopales parfois) lors des efforts de déglutition,

L'atteinte du nerf trijumeau se manifeste par des douleurs plus ou moins constantes de la face, avec des accès paroxystiques particulièrement douloureux.

Traitement

Lorsqu'elle est possible (notamment lorsqu'elle n'a pas déjà été effectuée), la radiothérapie peut être efficace, même si elle n'est pas sans risques.

Du fait de l'intensité de leurs douleurs et du caractère rebelle de ces douleurs, les patients doivent être pris en charge par une unité spécialisée de la douleur.

Compteur français