BareCote
Lien RSS

Contact

Ce site respecte les principes de la charte HONcode
en collaboration avec la HAS
(loi 2004-810 du 13/8/2004)

Dernière modification effectuée
le 12 February 2018
Résultats thérapeutiques

 

Qu'entend-on par résultats des traitements ?

Il existe des différences notables entre

  • les résultats des bonnes équipes
  • les résultats des essais thérapeutiques
  • les résultats observés pour tous les patients d'un pays à travers les registres.

Résultats des 'bonnes équipes'

Un certain nombre de centres spécialisés dans le traitement du cancer publient leurs résultats thérapeutiques. Ceux-ci sont souvent bien meilleurs que ceux observés au niveau d'une population générale.

Il existe, indiscutablement, un effet taille des centres de soins et nombre de malades traités.

Plus un centre est spécialisé, plus il traite de malades, meilleurs sont ses résultats. Ceci a été démontré de façon claire pour pratiquement toutes les tumeurs cancéreuses.

Cependant, il faut être sûr que ces résultats reflètent bien la situation réelle :

  • les difficultés économiques (coût de traitement dans une institution spécialisée),
  • les difficultés de déplacement,
  • l'âge (qui fait que le médecin généraliste ne confie pas des malades trop âgés à des services spécialisés, car il redoute l'agressivité des traitements),
  • la non prise en charge des malades trop graves (l'institution spécialisée peut 'oublier' de compter certains patients dits 'non suivis' et renvoyés chez eux parce qu'en trop mauvais état général), tous ces arguments peuvent fausser les statistiques.

La comparaison entre certains instituts de cancérologie gynécologique, à travers l'étude de la FIGO, montre bien ces biais : certaines institutions n'ont pratiquement aucun T4 (donc toujours de meilleurs résultats), l'âge des sujets traités varie, etc.

Résultats des essais thérapeutiques

Les essais thérapeutiques donnent toujours des résultats meilleurs que ce qu'on observe quotidiennement.

La population des essais thérapeutiques est une population choisie, répondant à des critères précis, excluant des patients ayant une pathologie associée ou en trop mauvais état général pour être inclus dans l'étude.

Les résultats publiés sont, en général, les résultats positifs.

Les résultats négatifs, qui ne montrent pas d'amélioration, ne sont pas publiés ou dans des "petites revues", car cela n'intéresse pas autant les média.

Ce même effet de 'publicité' se retrouve dans les communications dans les grandes sociétés.

Résultats des traitements du cancer au niveau d'une population

Ces résultats sont sensiblement différents de ceux qui sont publiés par les bonnes équipes. Ils sont accessibles à travers les registres de population lorsque ceux-ci étudient la survie. Le regroupement des registres européens au sein du groupe Eurocare a publié récemment des résultats fort intéressants montrant des différences importantes entre pays.

Les tableaux dans les pages suivantes montrent que de grandes inégalités existent entre les différents pays d'Europe, même à l'intérieur de la Communauté Européenne et traduisent l'efficacicté des politiques de santé de nos différents pays.

De grandes publications regroupent les résultats publiés localement par les registres : ainsi, en Europe, le groupe Eurocare rassemble les résultats des traitements tous les 4-5 ans. On attend maintenant la version 6.

Au niveau mondial, la publication de Concord-2 regroupe les résultats plus récents de 67 pays.

Les pages à ouvrir suivantes concernent les résultats :

des tumeurs digestives et mélanome,

des tumeurs gynécologiques,

des cancers liés au tabac,

des tumeurs urologiques.

Il est intéressant d'étudier l'impact des dépenses de santé par rapport aux résultats thérapeutiques (cf. page suivante)

Quelques références :

Survival of Cancer Patients in Europe 1999–2007: The EUROCARE-5 Study
P. Minicozzi, R. Otter, M. Primic-Žakelj
European Journal of Cancer, 2015, 51, 15

Survie des personnes atteintes de cancer en France métropolitaine 1989-2013 (Février 2016)
Étude à partir des registres des cancers du réseau Francim
Partie 1 – Tumeurs solides
Publication par l'Institut National du Cancer

Public health surveillance of cancer survival in the United States and worldwide: The contribution of the CONCORD programme.
Allemani C, Coleman MP.
Cancer. 2017 Dec 15;123 Suppl 24:4977-4981.

The EUROCARE II Study
Berrino F. ande the Eurocare Working Group
European Journal of Cancer 1998,34:2139-2153.

Compteur français