La méthylnaltrexone

Un exemple simple, en rapport avec la classification des cancers de l'ovaire, est donné ci-dessous (inspiré de I. Tannock).

Dans la première classification, qui est purement chirurgicale, la survie des stades III est très mauvaise parce ce que ceux-ci correspondent aux formes avec lésions macroscopiques uniquement. Les stades I et II sont moins bien définis que maintenant.

Après vérification histologique, lorsqu'on ne prend comme stade I que les formes limitées aux ovaires (et ceci après vérification histologique de la négativité des prélévements péritonéaux), et qu'on effectue la même sélection pour les stades II, on aboutit à la seconde classification qui donne une amélioration apparente de la survie des malades dans chacun des trois stades.

Il est clair qu'en fait, il n'y a eu aucune modification du pronostic, mais simplement une autre répartition des stades !

Compteur français