BareCote
Lien RSS

Contact

Ce site respecte les principes de la charte HONcode
en collaboration avec la HAS
(loi 2004-810 du 13/8/2004)

Dernière modification effectuée
le 7 February 2010
Publication des résultats

Il ne suffit pas de croire traiter les malades de façon convenable dans sa région, son service. De plus en plus, dans un esprit d'accréditation, on demandera aux médecins de publier les résultats obtenus.

La codification du dossier médical et des résultats observés permettra ainsi la constitution de registres hospitaliers communs (tel celui constitué par les Centres de Lutte contre le Cancer dans l'Enquête Permanente Cancer, ou encore entre différents hôpitaux du monde comme les enquêtes internationales de la FIGO pour les tumeurs gynécologiques).

La publication annuelle de rapports d'activité de chacune des structures de soins doit devenir une exigence

  • pour les décideurs financiers qui contrôlent leurs dépenses,
  • mais aussi pour les autres professionnels de santé qui veulent évaluer les structures auxquelles ils adressent leurs patients,
  • et en fin de compte, les patients eux-mêmes (ou les associations de consommateurs ou la presse) qui, devenant adultes, prendront de plus en plus part à la décision thérapeutique et possession de leur capital santé.

Parmi les données d'activité qui deviendront de plus en plus exigibles, la publication des résultats, incluant les effets bénéfiques obtenus mais aussi les taux de complications occuperont une place de plus en plus importante.

La déontologie exige :

  • La publication des bons résultats, qui encouragent une nouvelle méthodologie,
  • La publication des mauvais résultats, qui permettent d'exclure une méthode thérapeutique : une méthode mauvaise, dont on n'a jamais publié les résultats, est une méthode appliquée inutilement à des malades par des confrères qui ne connaissent pas ces mauvais résultats.
  • La publication des complications ou des accidents.

La nécessité de publier ses résultats est une incitation constante à la qualité.

Enfin, le lieu naturel de publication des résultats est constitué par les revues professionnelles et notamment les journaux à comités de lecture qui permettent une critique de chaque article avant publication et une analyse de la qualité des résultats publiés.

Évidemment, les journaux de la grande presse ne sont pas des lieux normaux de publication des résultats, mais constituent seulement une tribune permettant d'attirer de nouveaux 'clients'. Il est regrettable que la communauté scientifique médicale et les autorités régulatrices et gardiennes de la déontologie médicale n'interviennent pas plus souvent pour rappeler ces principes élémentaires d'honnêteté intellectuelle.

Compteur français