L'étidronate (Didronel™) est un des premiers diphosphonates mis sur le marché.

Sa formule chimique est simple et explique son action inhibitrice vis à vis du pyrophosphate.

Structure chimique de l'Etidronate
Le pyrophosphate
L'étidronate

Il est essentiellement utilisé pour la maladie de Paget, mais aussi dans les hypercalcémies malignes, notamment par voie orale après traitement aigu de l'hypercalcémie, afin d'en éviter une récidive.

On utilise alors des doses de 20 mg/kg/jour administrées le jour suivant la dernière dose de bisphosphonate IV, pendant environ 30 jours.

Comme tous les bi-phosphonates, ils peuvent entraîner quelques effets gastro-intestinaux peu importants (nausées, diarrhée), des gastralgies, des réactions cutanées assez rares, des crises d'asthme, des arthralgies, des paresthésies et sensations anormales de la langue.

A long terme (notamment dans la maladie de Paget), on peut observer une ostéomalacie liée à une posologie trop élevée.

Compteur français