BareCote
Lien RSS

Contact

Ce site respecte les principes de la charte HONcode
en collaboration avec la HAS
(loi 2004-810 du 13/8/2004)

Dernière modification effectuée
le 05/02/2010
Compte-rendu de chimiothérapie

La qualité des comptes-rendus rédigés durant les différentes étapes thérapeutiques reflète la qualité du traitement réalisé. Elle autorise la validation rétrospective des traitements. Ils sont le fait du médecin prescripteur, du préparateur et du personnel infirmier qui exécutent la prescription.

Compte-rendu initial

Le compte rendu décrit les motifs de la prescription, le protocole utilisé (les modalités générales d'application de ce protocole, la surveillance habituelle), les résultats attendus, les risques particuliers du patient, les modalités pratiques particulières envisagées (hospitalisation, abord veineux, mise en place de la surveillance nécessaire, etc.).

Un tableau schématique, éventuellement informatisé, permet souvent une explication claire et simple pour toute l'équipe.

Une note d'information précise est adressée au médecin traitant, explicitant la situation présente du patient, et l'intérêt prévisible de la chimiothérapie prescrite. Une description du protocole utilisé, de la surveillance nécessaire et du rôle attendu du médecin généraliste constitue la base des informations à transmettre. Une justification scientifique (et donc éthique), de la thérapeutique envisagée emporte l'adhésion confiante du confrère, et donc indirectement du patient.

L'information au malade est le troisième volet de ce compte-rendu initial.

Si l'explication orale tranquille est indispensable, le déferlement initial de mauvaises nouvelles auquel est soumis le patient, ne lui permet pas, le plus souvent, d'assimiler réellement les renseignements nécessaires à sa coopération confiante.

La remise d'un livret explicatif, la mise en place d'une consultation-conseil par du personnel infirmier, la mise à profit des différents actes préparatoires (prélèvements sanguins, pose de site veineux, etc..) constituent des compléments indispensables à la simple information initiale.

Pour certains protocoles expérimentaux, l'information du malade, orale puis écrite (remise d'un document) constitue le premier temps nécessaire au recueil du consentement éclairé écrit.

Représentation schématique des différents compte-rendus au cours d'une chimiothérapie

Compte-rendu de chaque cycle

Le compte rendu de consultation indique la tolérance des cycles antérieurs, et précise les faits marquants de l'examen clinique du patient.

Les examens complémentaires nécessaires à la prescription sont relevés, puis la dose prescrite, (en doses unitaires puis totales). Les effets attendus spécifiques à cette cure sont indiqués au médecin traitant, ainsi que la date de la prochaine cure, si besoin.

Ce compte rendu n'est validé qu'après la réalisation de l'acte thérapeutique.

En cas d'incident intercurrent (exemple : infection, réaction locale, choc, etc.), celui-ci est colligé.

La dose réellement administrée remplace ou complète la dose prescrite.

Compte-rendu de fin de chimiothérapie

Il résume l'histoire clinique du patient au cours de sa chimiothérapie. Il reprend les différentes doses administrées, et calcule, à travers les doses cumulées, l'intensité de dose réellement administrée.

Comportant les conclusions de l'examen clinique, il rappelle les cibles thérapeutiques initiales et l'effet thérapeutique observé : réponse complète, partielle, stabilisation ou au contraire évolution sous traitement.

Les principales toxicités observées sont résumées, (hospitalisations, modifications de doses, etc.), en utilisant la codification habituelle. Les précautions médicamenteuses ultérieures sont soulignées.

Enfin, le compte-rendu indique la prochaine étape thérapeutique : autre chimiothérapie, radiothérapie, laparotomie, surveillance, etc.

Compteur français