BareCote
Lien RSS

Contact

Ce site respecte les principes de la charte HONcode
en collaboration avec la HAS
(loi 2004-810 du 13/8/2004)

Dernière modification effectuée
le 21/12/2010
Anti-topoisomérases de type I
Les topo-isomérases sont les enzymes indispensables pour 'dénouer' l'enroulement très important de l'ADN avant la transcription de l'ADN ou sa réplication.

On distingue deux types de topo-isomérases :

  • Celles qui ne s'intéressent qu'à un seul brin d'ADN et permet le passage d'un brin à l'intérieur d'un 'trou' constitué et protégé par la topo-isomérases I
  • Celles qui intéressent les deux brins de l'ADN et permettent le passage de deux brins de l'ADN torsadés à travers un 'trou' protégé.

Topo-isomérases de type I

Il existe peut-être physiologiquement d'autres types de topo-isomérases. Ceux-ci ont été décrits principalemet grâce à la découverte de médicaments à fonctions anti-topoisomérase.

Mécanisme d'action de la topo-isomérase I - Schéma 1
La topo-isomérase de type I se fixe au niveau de l'ADN qui va devoir être coupé pour permettre une transcription rapide.
Mécanisme d'action de la topo-isomérase I - Schéma 2
L'ADN est coupé sur un brin. La topo-isomérase maintient les deux bras à l'abri des nucléases.
Mécanisme d'action de la topo-isomérase I - Schéma 3
La topo-isomérase de type I permet la ligature des fragments de l'ADN et se sépare de l'ADN

Anti-topoisomérase de type I

Il existe actuellement deux médicaments de ce type :

Mécanisme d'action des  anti - topo-isomérases I

L'action des anti-topoisomérases de type I est d'empêcher la reconstitution du brin de l'ADN après le clivage, inhibant la synthèse correcte de l'ADN.

Il s'agit de produits relativement nouveaux, assez toxiques du point de vue hématologique (et digestif lorsqu'ils sont administrés par voie orale sous forme de diarrhée importante). Leur place réelle dans la panoplie thérapeutique n'est pas encore parfaitement définie.

Compteur français