Eribuline

Activité in vitro

Le Cabazitaxel est un dérivé semi-synthétiques de la 10 - déacétyle - baccatine III, extraite des aiguilles de l'If européen. C'est un analogue du Docétaxel. Il agit d'une façon assez proche en s'interposant avec le réseau microtubulaire de la cellule : il se lie à la tubuline, promeut l'assemblage des microtubules et inhibe leur désassemblage. La stabilisation des microtubules entraîne la mort de la cellule. In vitro, il a une activité importante sur des lignées cellulaires résistantes au Docétaxel, et notamment des cellules exprimant le gène de la résistance multidrogue (MDR).

Chez l'homme, il n'a trouvé pour l'instant que le cancer de la prostate comme indication.

Voir le rôle des tubulines sur la page dédiée à ce sujet.

Formule chimique du Cabazitaxel

 

Indications - Posologie - Cancer de la prostate

D'après le Vidal, la posologie recommandée de Jevtana est de 25 mg/m2 administrés par perfusion de 1 heure toutes les 3 semaines en association avec 10 mg par jour de prednisone ou de prednisolone administrée par voie orale pendant tout le traitement.

L'AMM a été obtenu en raison de l'étude randomisée comparant l'activité de la Mitoxantrone à celle du Carbazitaxel chez des patients atteints d'un cancer de la prostate métastatique, évoluant sous hormonothérapie. Il s'agissait d'un essai portant sur 370 patients par bras. Il existe, certes, une amélioration légère de la survie, comme le montre cette courbe :

Résultats de l'étude randomisée comparant le Carbazitaxel (CBZ) à la Mitoxantrone (MTX), ces deux médicaments associés à la Prednisone.

Cependant, si on considère la différence de survie médiane sans progression, on améliore celle-ci de 1,4 mois à 2,8 mois (!), et la survie globale médiane de 12.è mois à 15.1 mois). L'effet sur la douleur et le temps jusqu'à progression de la douleur n'ont pas été différents entre les deux groupes. On ne dispose pas de données de qualité de vie.

Au vu de ces résultats, la Haute Autorité de Santé (Avis de la Commission de Transparence) a porté cette appréciation sur ce nouveau médicament.

ASMR III (17/10/2012 - Avis HAS)

La Commission de la transparence considère que JEVTANA apporte une ASMR modérée (niveau III) et constitue une alternative à ZYTIGA dans la prise en charge du cancer de la prostate métastatique hormono-résistant précédemment traités par une chimiothérapie à base de docétaxel.

ASMR IV (19/10/2011 - Avis HAS)

JEVTANA apporte une amélioration du service médical rendu mineure (ASMR IV) dans la prise en charge du cancer de la prostate métastatique hormono-résistant précédemment traités par une chimiothérapie à base de docétaxel.

Toxicités - Effets secondaires

Toxicité hématologique

La neutropénie est l'effet secondaire qui a conduit le plus souvent à arrêter le traitement (chez 2.4% des patients). Elle est quasi constante chez tous les patients de l'essai. Il existait en outre 28% de complications infectieuses. Cette neutropénie fébrile a entraîné le décès de 7 patients (1.9%). L'utilisation de facteurs de croissance est recommandée.

Une anémie est observée dans près de 90% des patients, et une hrombopénie dans 47% des patients.

Atteinte cardiaque

Différents troubles cardiaques ont été observés (troubles du rythme, tachycardie, insuffisance cardiaque, fibrillation ventriculaire ou arrêt cardiaque). Au total, dans cette étude 5 décès par atteinte cardiaque sont survenus (contre aucun dans le groupe témoin), mais les expérimentateurs n'ont pas pu affirmer la relation au traitement.

Fatigue - Anorexie

La fatigue est observée dans près de 36% des patients. Elle est souvent très intense et invalidante.

L'anorexie s'observe chez 16% des patients.

Autres toxicités

L'atteinte neurologique périphérique est peu fréquente (5 à 8% des patients), avec des paresthésies chez 5% des patients.

Coût

Réservé à l'usage hospitalier.
Inscrit sur la liste des spécialités prises en charge en sus des GHS dans l'indication.
Prescription réservée aux spécialistes en oncologie ou en hématologie, ou aux médecins compétents en cancérologie.
Médicament nécessitant une surveillance particulière pendant le traitement.

Le coût de de la cure est de l'ordre de 5 000 € / mois !

Bibliographie

Prednisone plus cabazitaxel or mitoxantrone for metastatic castration-resistant prostate cancer progressing after docetaxel treatment: A randomised open-label trial
de Bono JS et al.
Lancet. 2010;376:1147–1154.

The European Medicines Agency review of cabazitaxel (Jevtana®) for the treatment of hormone-refractory metastatic prostate cancer: summary of the scientific assessment of the committee for medicinal products for human use.
Pean E. et al
2012;17(4):543-9

Compteur français