Agent anticancéreux cytostatique de la famille des nitroso-urées, il possède un large spectre d'activité antitumorale expérimentale large.

Sa formule chimique comporte un bio-isostère de l'alanine (acide amino-1-éthylphosphonique) qui facilite la pénétration cellulaire et le franchissement de la barrière hématoencéphalique.

 

La molécule est pratiquement totalement métabolisée avec une très faible fixation aux protéines plasmatiques .

La molécule active franchit la barrière hémato-méningée.

Indications

Deux indications sont retenues

Mélanome malin disséminé (y compris dans les localisations cérébrales).

Tumeurs cérébrales malignes primitives.

La posologie habituelle est de 100 mg/m2 : 3 injections consécutives à une semaine d'intervalle, suivi d'un repos de 4 à 5 semaines. Le traitement d'entretien est fait d'une administration toutes les 3 semaines.

La fotémustine est administrée par voie veineuse.

Principales toxicités

Ne sont citées que les toxicités non générales (les toxicités générales sont décrites dans le chapitre toxicité de la chimiothérapie).

Elles sont très semblables à celles de la carmustine.

TOXICITE HEMATOLOGIQUE RETARDEE

Ce qui est caractéristique de cette toxicité hématologique est son caractère retardé. Elle entraîne une thrombocytopénie pouvant être sévère. (4 à 5 semaines après le traitement) et par une leucopénie (5 à 6 semaines après l'injection).

Cette toxicité est dose-dépendante et peut devenir cumulative. Des règles précises d'adaptation des doses ont été instaurées.

TOXICITE PULMONAIRE

De rares cas ont été observés lors d'association avec la dacarbazine (notamment pour les mélanomes)

Compteur français