La vindésine (Eldisine™) comme les autres vinca-alcaloïdes (vinblastine et vincristine), entraîne un arrêt en métaphase des cellules en division mitotique.

 

Les zones soulignées par un ovale violet constituent les points de différence avec les autres vinca-alcaloïdes.

Indications

Les principales indications sont dans le cadre de protocoles de polychimiothérapie :

Leucémies aiguës lymphoblastiques,

Lymphomes (réfractaires aux autres agents cytostatiques),

Cancer du sein,

Cancer de l'oesophage,

Cancers des voies aérodigestives supérieures,

Cancer broncho-pulmonaire.

Il s'agit d'un traitement qui doit être administré strictement par voie veineuse.

La posologie habituelle est de 2 à 4 mg/m2 toutes les 3 à 4 semaines, selon les indications, sous surveillance hématologique..

Principales toxicités

Ne sont citées que les toxicités non générales (les toxicités générales sont décrites dans le chapitre toxicité de la chimiothérapie).

La toxicité de la vindésine est moindre que celle de la vincaleucoblastine pour le domaine hématologique et que la vincristine pour la toxicité neurologique, mais ces deux types de toxicité existent plus ou moins toujours.

TOXICITE HEMATOLOGIQUE

La leucopénie est le facteur dose-limitant, proportionnelle à la dose administrée. Le nadir survient généralement entre le 3e et le 5e jour avec retour à la normale entre le 7e et le 10e jour.

Les cas de thrombocytopénies sont beaucoup plus rares.

TOXICITE NEUROLOGIQUE

Elle se rapproche de celle de la vincristine mais à un degré moindre. Il existe un effet cumulatif évident. Sont particulièrement caractéristiques :

les neuropathies périphériques,

la constipation par atteinte du système nerveux végétatif,

plus rarement les atteintes des paires crâniennes.

Compteur français