Le tégafur (UFT™) est une prodrogue du 5-FU qui peut être administrée par voie orale. Il est métabolisé au niveau des microsomes hépatiques. Sa demi-vie plasmatique serait alors seulement de 16 minutes. Le 5-FU est catabolisé de façon complète dans les cellules normales grâce à un enzyme la di-hydro-pyrimidine-deshydrogenase (DPD). Chez les patients déficients en DPD, on peut observer une toxicité accrue au 5-FU.

L'uracile est un inhibiteur compétitif réversible de la dégradation du 5-FU (prend la place du 5-FU pour cet enzyme). Il augmente la demi-vie plasmatique de 5-FU libéré au niveau du foie et également au niveau des cellules cancéreuses. L'association de tégafur et d'uracile dans un rapport de 1:4 entraîne ainsi un effet potentialisateur très important de l'effet anti-mitotique du 5-FU.

L'association avec de l'acide folinique augmente la cytotoxicité du 5-FU.

Indications

Le Tégafur est indiqué dans le traitement de première intention du cancer colorectal métastatique, en association avec l'acide folinique

Il s'agit d'un traitement par voie orale.

La posologie est de 3*100 mg/m2/jour de tegafur et 3 * 224 mg/m2/jour d'uracile en association avec 3*30 mg/jour d'acide folinique.

Le traitement est pris pendant 28 jours consécutifs et répété après une fenêtre thérapeutique de 7 jours.

On effectue en général 6 cycles..

Principales toxicités

Ne sont citées que les toxicités non générales (les toxicités générales sont décrites dans le chapitre toxicité de la chimiothérapie).

DEFICIT EN DPD

UFT doit être évité chez les rares patients suspectés (environ 2%) d'avoir un déficit en dihydropyrimidine déshydrogénase en raison du risque de toxicité très important dans ces cas.

TOXICITE DERMATOLOGIQUE

C'est le syndrome mains pieds ou érythrodysesthésie palmo-plantaire.

Il s'agit d'une érythrodermie, puis d'une desquamation au niveau de la paume des mains ou de la plante des pieds.
Il existe différents grades de cet érythrodysesthésie palmo-plantaire.

La gène des patients peut être assez importante et nécessiter l'interruption du traitement.
Un traitement par pommade apaisante, à titre préventif, est souvent nécessaire.

voir la page spécifique sur cette érythrodysesthésie palmo-plantaire.

TOXICITE DIGESTIVE

La plus fréquente est la diarrhée ou la stomatite. Les vomissements ne sont pas rares pouvant être prévenus par les médicaments habituels. En outre, on observe souvent une dyspepsie.

Compteur français