La gemcitabine (Gemzar™) est un analogue de la dé-oxy-cytidine. C'est un antimétabolite spécifique de la phase S du cycle cellulaire (phase de synthèse de l'ADN.

La gemcitabine (dFdC) est métabolisée dans les cellules par des nucléosides kinases en nucléosides diphosphate (dFdCDP) et triphosphate (dFdCTP). Ceux-ci sont les métabolites actifs. Le dFdCDP inhibe la ribonucléotide réductase (transformation de dCDP en dCTP) , en entraînant une réduction des concentrations du dCTP, métabolite qui doit s'incorporer dans l'ADN..

Le dFdCTP est incorporé dans l'ADN, à la place du dCTP, par l''ADN polymérase epsilon qui ne fait pas la différence. De ce fait, cette polymérase n'induit pas les mécanismes de réparation des chaînes d'ADN anormales en cours de formation.

Ces deux mécanismes aboutissent à une inhibition complète de la synthèse de l'ADN et à une apoptose cellulaire tumorale.

 
 

Indications

La gemcitabine est indiquée dans le traitement

Cancer de la vessie au stade invasif (effet important).

Cancer bronchique non à petites cellules, localement avancé ou métastatique, (effet net)

Adénocarcinome du pancréas, localement avancé ou métastatique, (effet très modeste)

Il s'agit d'un traitement par voie veineuse (le plus souvent poly-chimiothérapie).

La posologie courante est de 1000 mg/m2 avec des schémas très variés suivant la pathologie (association fréquente avec le cisplatine dans les cancers du poumon et de la vessie)

On effectue en général 6 cycles..

Principales toxicités

Ne sont citées que les toxicités non générales (les toxicités générales sont décrites dans le chapitre toxicité de la chimiothérapie).

Hormis les toxicités hématologiques, la gemcitabine est généralement bien tolérée.

TOXICITE HEMOLYTIQUE

Rares cas d'hémolyse décrits : chute brutale de l'hémoglobine, thrombocytopénie concomitante, élévation de la bilirubine , de la créatinine ou de la LDH font évoquer une micro-angiopathie pouvant conduire à une insuffisance rénale.

TOXICITE ALLERGIQUE

Quelques cas de réactions allergiques (avec parfois un bronchospasme) ont été décrits, qui nécessitent l'arrêt définitif du traitement.

TOXICITE AVEC RADIOTHERAPIE

Il existe un effet de radio-sensibilisation qui peut nécessiter un certain délai avant de reprendre le traitement.

Compteur français