La Carmustine (BICNU™ ou GLIADEL™) est un antinéoplasique cytostatique alkylant de la famille des nitroso-urées : alkylation de l'ADN et de l'ARN, mais aussi carbamylation des protéines.

Son intérêt particulier vient de sa grande solubilité dans les graisses qui favorise son passage à travers la barrière hémato-encéphalique.

Formule de la carmustine

Indications

Plusieurs indications sont retenues :

Tumeurs cérébrales primitives ou secondaires,

Myélome multiple,

Lymphomes hodgkiniens ou non hodgkiniens,

Mélanomes.

La posologie habituelle est de 150 à 200 mg/m2 toutes les 6 semaines par voie IV ou implants.

Principales toxicités

Ne sont citées que les toxicités non générales (les toxicités générales sont décrites dans le chapitre toxicité de la chimiothérapie).

TOXICITE HEMATOLOGIQUE RETARDEE

Ce qui est caractéristique de cette toxicité hématologique est son caractère retardé. Elle entraîne une thrombocytopénie pouvant être sévère. (4 à 5 semaines après le traitement) et une leucopénie (5 à 6 semaines après l'injection).

Cette toxicité est dose-dépendante et peut devenir cumulative. Des règles précises d'adaptation des doses ont été instaurées.

TOXICITE PULMONAIRE

Il s'agit une toxicité pulmonaire à type d'infiltrats et/ou de fibrose. Elle peut être aiguë (quelques jours après l'administration du traitement) ou le plus souvent retardée (3 à 4 ans après).

Chez ces malades, on observait une dose cumulative importante (traitements au long cours), supérieure à 1 400 mg/m2.

Des études à long terme portant sur des jeunes traités pour une tumeur cérébrale dans leur enfance, ont montré une toxicité pulmonaire très retardée, pouvant survenir jusqu'à 15 ans après le traitement. Là aussi, les doses cumulées étaient importantes.

TOXICITE CANCERIGENE

Survenue de leucémies aiguës ou de dysplasies médullaires après des traitements au long cours.

Compteur français