L'uracile joue un double rôle lors de la division cellulaire :

c'est un précurseur (via la thymidilate-synthétase) de la thymine, (synthèse de l'ADN)

il entre dans la composition des ARNs (synthèse des protéines, notamment des enzymes cellulaires).

L'étude de la formule chimique permet de comprendre le mécanisme de substitution observée.

Le métabolisme du 5-FU implique une réduction en 5-fluorodéoxyuridine 5'-monophosphate (FdUMP) qui se lie à la thymidilate-synthétase, et bloque la méthylation de l'uracile en thymine.

De plus, le 5-FU est phosphorylé en triphosphate (FUTP) et incorporé à la place de l'uracile dans les ARNs.

Principales indications

Adénocarcinomes digestifs

    soit lors des formes évoluées ou métastatiques
    soit pour les cancers colorectaux en situation adjuvante, après résection (stade C de Dukes).

    Dans ces deux indications, il est souvent associé soit à de l'acide folinique (protocole 'FUFOL') qui renforce la sensibilité de la thymidylate synthétase à l'action du 5-FU, avec en outre parfois une association à de l'irinotécan (protocole 'FolFiri'), inhibiteur de la topo-isomérase, et dont l'action est synergique avec celle du 5-FU, ou encore avec l'oxaliplatine (protocole 'FOLFOX'), sel de platine actif sur les tumeurs coliques.

Adénocarcinomes mammaires

après traitement locorégional (traitement adjuvant) ,
ou lors des rechutes.

Le 5-FU rentre dans la composition des protocoles FAC ou FEC (association de 5-FU, Adriamycine ou Epirubicine, Endoxan)

Carcinomes épidermoïdes des voies aérodigestives supérieures et oesophage,

en association avec le cisplatine (et éventuellement la radiothérapie)

Carcinomes ovariens

(peu d'indications réelles à l'heure actuelle)

Principales toxicités

Ne sont citées que les toxicités non générales (les toxicités générales sont décrites dans le chapitre toxicité de la chimiothérapie).

TROUBLES CUTANES

C'est le syndrome mains pieds. Il s'agit d'une érythrodermie, puis d'une desquamation au niveau de la paume des mains ou de la plante des pieds. Il existe différents grades de cet érythrodysesthésie palmo-plantaire. Un traitement par pommade apaisante est souvent nécessaire.

TOXICITE CARDIAQUE

On peut observer des troubles de l'ECG voire une insuffisance cardiaque ou un infarctus aigu du myocarde. Une telle complication est plus souvent observée en cas d'irradiation cardiaque (par exemple, lors d'une irradiation des chaînes mammaires internes).

DEFICIT EN DPD

Le 5-FU doit être évité chez les rares patients suspectés (environ 2%) d'avoir un déficit (rarement complet) en dihydropyrimidine déshydrogénase en raison du risque de toxicité très important dans ces cas. Certains auteurs préconisent une recherche systématique de ce déficit avant toute utilisation du 5-FU.

Posologies habituelles

On peut distinguer au moins deux cas :

protocoles mammaires

Le dosage habituel est de l'ordre 500 à 600 mg par m2, toutes les 3 semaines.

cancers digestifs

On utilise volontiers une perfusion continue de 2 à 3 g /m2 sur 44 heures, à la pompe, (permettant le retour à domicile) après perfusion d'acide folinique.