BareCote
Lien RSS

Contact

Ce site respecte les principes de la charte HONcode
en collaboration avec la HAS
(loi 2004-810 du 13/8/2004)

Dernière modification effectuée
le 05/06/2011
Paramètres du traitement - Fractionnement - Etalement

Fractionnement - Etalement

Pour une même dose totale, l'efficacité biologique est différente selon la dose par séance, le nombre total de séances (fractionnement) et la durée du traitement (étalement).

Par exemple :

22 Gy délivrés à visée antalgique en 6 séances et 9 jours seront plus efficaces que 22 Gy délivrés en 11 séances et 2 semaines.

Cependant la toxicité tardive de l'irradiation étant liée à la dose par fraction, les schémas d'irradiation hypofractionnée seront réservés aux patients âgés ou à espérance de vie courte, qui n'auront pas le temps de développer ce type de toxicité.

Intérêt du fractionnement :

Il permet :

      • La réparation des lésions dites sublétales, c'est à dire devenant létales en cas d'accumulation. Cette réparation des lésions sublétales est plus importante pour les cellules saines que pour les cellules tumorales : c'est l'effet différentiel des radiations ionisantes ;
      • La repopulation, c'est-à-dire la prolifération cellulaire entre les séances, repopulation qui est donc bénéfique quand elle concerne les cellules saines permettant de limiter les effets toxiques sur les tissus sains, mais qui est un phénomène adverse quand elle concerne les tumeurs. Les schémas d'irradiation hyperfractionnée comportent en général une augmentation de la dose totale délivrée visant à compenser la repopulation tumorale.
      • La réoxygénation du tissu tumoral : les cellules bien oxygénées radiosensibles sont tuées par l'irradiation et éliminées ; les cellules hypoxiques vont alors bénéficier d'une oxygénation correcte et redeviennent radiosensibles ;
      • La redistribution des cellules dans le cycle cellulaire : l'irradiation provoque en effet un blocage transitoire en G2, phase connue pour sa plus grande radiosensibilité.
      • Des protocoles d'irradiation hyperfractionnée accélérée ont été récemment activés, notamment en ORL, pour améliorer la tolérance des tissus sains, augmenter la dose totale pour un meilleur contrôle tumoral, et diminuer la repopulation tumorale.
      • En pratique, il est impératif, pour comparer des traitements réalisés avec des fractionnements et étalements différents, de toujours faire référence à une "dose équivalente" en comparaison à un traitement standard (2 Gy x 5 par semaine).
Compteur français