BareCote
Lien RSS

Contact

Ce site respecte les principes de la charte HONcode
en collaboration avec la HAS
(loi 2004-810 du 13/8/2004)

Dernière modification effectuée
le 19/06/2013
Paramètres du traitement - Dose absorbée

Dose absorbée

La dose absorbée représente la quantité d'énergie absorbée, par unité de matière. Elle se mesure en Gray, 1 Gy représentant 1 Joule déposé dans 1 kg de matière.

Une dose de 5 Gy en irradiation unique représente la dose léthale 50% (DL 50) pour l'homme.

La dose absorbée est différente de l'énergie émise du fait des interactions avec le milieu. En effet, les particules générées par l'appareil de traitement, qu'il s'agisse d'électrons ou de photons, vont céder leur énergie aux électrons du milieu traversé en créant des électrons secondaires qui, à leur tour, vont céder leur énergie à des électrons tertiaires, etc ...

Les travaux de Guy Tavernier ( cf. biographie Wikipédia) ont permis de préciser l'absorption des différentes doses de radiothérapie, pour les photons et pour les protons.

Cas des photons

Ainsi, l'énergie absorbée sera la plus élevée non à la surface du milieu, mais à une profondeur d'autant plus grande que l'énergie des particules incidentes est élevée : c'est ce que l'on appelle l'accroissement de dose en profondeur (build-up).

Ceci se traduit sur le plan clinique par une épidermite qui sera très marquée pour les faibles énergies (ex : photons de 1,25 MeV du 60Cobalt) et absente pour les énergies les plus grandes (photons de 25 MeV).

Variation de la dose à l’entrée et de la profondeur du maximum en fonction de l’énergie du faisceau de photons

Cas des électrons

Les électrons ont une absorption très rapide et ne permettent qu'une irradiation assez superficielle.

Distribution de la dose en profondeur dans l’eau pour un faisceau d’électrons
Compteur français