La laryngectomie entraîne l'ablation des cordes vocales et la constitution d'une trachéostomie pour éviter la majorité des problèmes de régurgitation. Evidemment, aucun son ne peut être produit autrement que par la voix 'oesophagienne' qui nécessite une rééducation très importante du sujet pour un effet souvent pénible. Il s'ensuit un isolement psychologique majeur.
Pendant l'intervention, une prothèse phonatoire est placée remplaçant la canule de trachéostomie.
Une valve vient obturer la canule lors des mouvements forts d'expiration (lorsque le sujet veut parler). L'air est dirigé vers la bouche et la configuration du voile du palais, de la langue et des lèvres permet de faire une voix tout à fait compréhensible, sans la rééducation majeure nécessitée par la voix oesophagienne.
 
Clichés dus à l'obligeance du Dr De Raucourt (CFB)