BareCote
Lien RSS

Contact

Ce site respecte les principes de la charte HONcode
en collaboration avec la HAS
(loi 2004-810 du 13/8/2004)

Dernière modification effectuée
le 10 January 2011
Cancer de la vessie

Les schémas suivants peuvent être consultés :

La classification des tumeurs de la vessie dépend essentiellement de la profondeur de l'atteinte tumorale, telle qu'elle peut être jugée par la résection endoscopique.

Classification Description
  Tumeur superficielle
Tis Tumeur in situ
Ta Tumeur superficielle n'atteignant pas la musculeuse
T1 Tumeur envahissant le tissu conjonctif sous-jacent
T2 Atteinte du muscle vésical
T2a Tumeur envahissant la partie superficielle du muscle vésical
T2b Tumeur envahissant la partie profonde du muscle vésical
T3    Atteinte de la graisse péri-vésicale
T3a Tumeur envahissant la graisse péri-vésicale (de façon microscopique)
T3b Atteinte macroscopique de la graisse péri-vésicale
T4 Tumeur envahissant les organes voisins :
T4a prostate ou utérus, vagin
T4b parois pelviennes ou abdominales

L'atteinte ganglionnaire est précisée selon la description suivante :

Classification Description
NX Non déterminé
N0 Pas d'atteinte ganglionnaire régionale
N1 Atteinte d'un seul ganglion de < 2 cm
N2 Atteinte d'un ou plusieurs ganglions entre 2 et 5 cm
N3 Atteinte d'un ganglion de plus de 5 cm

Résultats thérapeutiques

Stade Survie à 5 ans Survie à 10 ans
Tis > 90% > 90%
T1 - N0 75% 52%
T2a - N0 77% 57%
T2b - N0 64% 44%
T3 - N0 50% 29%
T4a - N0 44% 23%
N+ 25% 17%
M1 < 5% <5%

Ces résultats sont observés après cystectomie totale et ont été colligés, en 2006, par J.P. Stein et D.G.Skimmer.

On retrouvera sur le site quelques indications sur la cystectomie totale (prostato-cystectomie) et sur les dérivations urinaires (dérivation de Bricker : positionnement et soins post-opératoires nécessaires).

Il n'est pas sûr que la chimiothérapie adjuvante apporte un réel progrès thérapeutique (bénéfice possible de l'ordre de 5.5% retrouvé par méta-analyse).

En néo-adjuvant, une amélioration du pronostic a été retrouvée de l'ordre de 9% lorsqu'on ne considère que les stades avancés traités (Méta-analyse de 2005).

L'importance du curage ganglionnaire a fait l'objet de nombreuses études rétrospectives qui montrent une amélioration du pronostic à 5 ans en cas de curage étendu (territoires iliaques externes, ilio-obturateurs, iliaques internes jusqu'à la bifurcation aortique). Le nombre de ganglions négatifs et le nombre de ganglions prélevés sont des facteurs de bon pronostic (J.L.Wright). Cependant, aucune étude prospective n'a encore été publiée.

Un site intéressant est celui du réseau lorrain Oncolor qui décrit les classifications du cancer de la vessie ainsi que les attitudes thérapeutiques selon que la tumeur soit superficielle ou infiltrante.

Compteur français