BareCote
Lien RSS

Contact

Ce site respecte les principes de la charte HONcode
en collaboration avec la HAS
(loi 2004-810 du 13/8/2004)

Dernière modification effectuée
le 13 January 2011
Cancer du col de l'utérus

On utilise le plus souvent la classification de la Fédération Internationale de Gynécologie Obstétrique, qui permet des comparaisons entre séries hospitalières depuis près de 40 ans.

Il est possible de se faire une idée des classifications grâce aux schémas suivants :

Le tableau suivant donne la classification de la FIGO (Fédération Internationale de Gynécologie Obstétrique).

Pour permettre un examen dans de bonnes conditions, la FIGO recommande dès que besoin de faire un examen gynécologique sous anesthésie générale.

De même, pour juger de l'atteinte ganglionnaire, elle recommandait une lymphographie pédieuse maintenant remplacée par un scanner abdomino-pelvien. Celui-ci permet, en outre, de juger d'une éventuelle dilatation urétérale en rapport avec une compression au niveau du paramètre (ce qui était auparavant évalué par une urographie intra-veineuse).

Classification T

TNM

FIGO

Description

Tx
Tumeur primitive non évaluable
T0
Pas de lésion du col
Tis
St 0
Cancer in situ

T1

T1a

  • T1a1
  • T1a2

T1b

  • T1b1
  • T1b2

St I

Ia

  • Ia1
  • Ia2

Ib

  • 1b1
  • 1b2

Tumeur limitée au col de l'utérus

Tumeur non visible diagnostiquée par histologie

  • Invasion du stroma minime
  • Invasion < 5 mm de profondeur ou 7mm de largeur

Tumeur visible

  • Lésion clinique inférieure ou égale à 4 cm
  • Lésion clinique supérieure à 4 cm

T2


T2a

T2b

St II


IIa

IIb

Tumeur dépassant le col


Atteinte du vagin ne dépassant pas le 1/3 inférieur

Atteinte du paramètre mais non la paroi pelvienne.

T3


T3a

T3b

St III

IIIa

IIIb

Tumeur atteignant le pelvis, le 1/3 inf. du vagin ou entraînant une hydronéphrose

Extension au 1/3 inf. du vagin

Atteinte du paramètre jusqu'à la paroi ou hydronéphrose

T4 St IVa Envahissement vessie, rectum ou au-delà du pelvis

M1

St IVb

Métastase à distance.

Classification N

N Description
NX On ne peut décrire l'état des ganglions régionaux
N0 Pas d'atteinte ganglionnaire régionale
N1 Adénopathies régionales métastatiques

Résultats thérapeutiques observés

Ces résultats sont issus de la dernière publication de la FIGO datant de 5 ans.

Ils portent sur 32.052 malades traitées dans le monde entier. (Annual report on the results of treatment in gynecological cancer. Twenty-first volume. Statements of results obtained in patients treated in 1982 to 1986, inclusive 3 and 5-year survival up to 1990. Int J Gynaecol Obstet. 1991 Sep;36 Suppl:1-315)

% des malades concernées Stade Survie à 5 ans
38% T1 82%
32% T2 62%
26% T3 37%
4% T4 12%

On voit que dès le T2 le pronostic de cette tumeur, dont on ne devrait plus voir de formes invasives en raison des possibilités du dépistage, est relativement mauvais.

Le tableau suivant indique l'importance de l'atteinte ganglionnaire pour le pronostic.

Stade Survie à 5 ans
T1a 99 %
T1b, N0 90 %
T1b, N1 60 %
T2b, N0 85 %
T2b, N1 49 %

 

Sur le site du National Cancer Institute publiant les résultats (SEER), on peut retrouver le schéma suivant concernant la survie des cancers du col aux Etats-Unis traités de 1998 à 2001. Ce qui est intéressant, c'est le nombre de cas traités (15.579 cas) et la longueur du recul (environ 10 ans). On voit que dès le stade 2 (lésion visible dépassant le col), le pronostic à 10 ans est moyen (60% de survie)

Le NCI utilise la méthodologie de la survie relative, c'est-à-dire qu'elle compare la survie des malades à la survie d'une population standard non malade. Ainsi, on peut connaître avec exactitude l'influsence péjorative du cancer sur la survie des patientes.

Un autre site intéressant est constitué par le site du réseau lorrain Oncolor qui décrit la classification du cancer du col de l'utérus ainsi que les arbres décisionnels qui en découlent.

Un site très intéressant pour l'anatomo-pathologie du col utérin est celui de Webpath de l'Université de Floride.

Compteur français