BareCote
Lien RSS

Contact

Ce site respecte les principes de la charte HONcode

Site santé certifié
par la fondation HON
en collaboration avec la HAS
(loi 2004-810 du 13/8/2004)

img

Dernière modification effectuée
le 31 January 2010
Tumeurs malignes et bénignes

On peut, de façon grossièrement synthétique, distinguer les tumeurs malignes ou cancéreuses des tumeurs bénignes selon le tableau suivant :

Tumeur bénigne Tumeur borderline Tumeur maligne

Différenciée,
Mitoses rares
Croissance lente,
Pas d’invasion locale,
Pas de destruction du tissu normal,
Entourée d’une capsule
Pas de récidive,
Pas d’atteinte ganglionnaire,
Pas de métastases,
Pas ou peu de retentissement sur l'hôte

Bien différenciée,
Mitoses assez fréquentes,
Croissance volumineuse,
Invasion locale du tissu normal,
Structures normales conservées
Pas toujours de limites nettes,
Récidive locale même si exérèse
Rares envahissements des ganglions,
Pas de métastases à distance,
Évolution locale,
Mort de l’hôte possible.

Plus ou moins différenciée,
Mitoses assez fréquentes,
Croissance souvent rapide,
Invasion locale du tissu normal,
Destruction des structures normales,
Pas de limites nettes,
Récidive locale si exérèse incomplète,
Envahissement des ganglions satellites,
Métastases à distance,
Mort de l’hôte.

Pour un certain nombre de tumeurs épithéliales, il existe des intermédiaires entre les formes typiquement bénignes et les formes typiquement malignes, appelées tumeurs frontières, tumeurs 'borderline', formes microinvasives, formes in situ, etc.