BareCote
Lien RSS

Contact

Ce site respecte les principes de la charte HONcode
en collaboration avec la HAS
(loi 2004-810 du 13/8/2004)

Dernière modification effectuée
le 25 August 2017

Chaque localisation cancéreuse a son mode propre de révélation tumorale. 

Cependant, on peut déduire la plupart des symptômes révélateurs selon la physiopathologie provoquée, le mode de développement des cancers, quelle que soit la localisation.

A partir de ces signes révélateurs, il faut pratiquer un certain nombre de procédures diagnostiques choisies pour :

  • arriver le plus rapidement au diagnostic, avec le moins de morbidité ou de pénibilité pour le patient,

  • permettre une biopsie et une connaissance histologique précise,

  • faire le bilan complet de la pathologie cancéreuse (recherche d'évolution à distance),

  • définir le stade du cancer que l'on va devoir traiter,

  • à partir duquel on va pouvoir mettre en route un projet thérapeutique concerté à partir du protocole thérapeutique défini à l'avance et après la discussion pluridisciplinaire.

Les bilans diagnostiques ont pour but de rechercher la meilleure efficacité pour le patient : c'est-à-dire arriver le plus vite possible à prendre la bonne décision thérapeutique.

Le retard au diagnostic constitue une perte de chance majeure pour le patient et aboutit à de mauvais résultats thérapeutiques.

C'est sur la rapidité et la qualité du premier traitement que se jouent les chances du malades.

Plan du chapitre

Physiopathologie des signes cliniques révélateurs

Procédures diagnostiques

Examen clinique

Imagerie radiologique

Avec des développements importants sur la mammographie, le scanner et l'IRM.

Echographies

Imagerie isotopique

Petscan

Examens endoscopiques

Biologie diagnostique

Diagnostic anatomopathologique

Notions générales

Eléments de classification anatomo-pathologique

Le compte-rendu anatomo-pathologique

Protocoles de bilan

Chapitres du site Oncoprof

Compteur français