Cancer avancé de la prostate


Homme de 65 ans, sans antécédents particuliers, chez lequel des douleurs osseuses ont amené la pratique d'un scanner abdomino-pelvien, mettant en évidence une énorme tumeur T4 de la prostate qu'on aurait pu diagnostiquer par un toucher rectal : la prostate était, en effet, très indurée dans son ensemble, avec disparition du sillon médian. Le PSA était à 120.

Commentaire : La tumeur prostatique [1] est très hétérogène, massive et envahit sur la droite la vésicule séminale. Elle envahit le plancher vésical [3]. On remarque une adénopathie pathologique [2] latéro-prostatique gauche. La cavité virtuelle rectale [4] est diminuée avec un épaississement de la paroi du rectum probablement en rapport avec de l'oedème.

Cliché du Centre François Baclesse

Commentaire : Image située au-dessus de l'image précédente montrant l'énorme prostate tumorale [1] qui inclut largement les vésicules séminales à droite, avec le gros ganglion déjà mentionné plus haut à gauche [2].

Cliché du Centre François Baclesse

Accès au cours de cancérologie si vous accédez directement à cette page