Lyse osseuse des os périphériques


L'atteinte métastatique des os périphériques se traduit par des douleurs plus ou moins violentes. Une douleur assez caractéristique est la douleur sourde, nocturne, peu ou pas calmée par le repos.

Une autre présentation clinique fréquente, qui nécessite un traitement rapide, est constituée par la douleur survenant principalement aux (ou accentée par les) efforts sur un os : douleur à la marche pour une lésion fémorale, douleur à la mobilisation du bras.

Les schémas suivants résument les principaux signes radiologiques observés :

Lyse osseuse des os périphériques

Sur l'image de gauche : on a représenté une lésion centro-médullaire du fémur avec atteinte des corticales diaphysaires internes. Les risques de fracture ne sont pas encore trop importants et une radiothérapie est indiquée.

 

Sur l'image de droite, le col du fémur est atteint et une fracture est probable sur la partie supérieure du col. Un traitement orthopédique s'impose si l'état clinique du patient l'autorise.

Aspect préfracturaire et fracture des os périphériques

Sur le schéma de gauche, on a représenté une lyse importante de la diaphyse humérale qui intéresse les deux corticales. Le risque de fracture est très important, pour un effort minime.L'enclouage centro-médullaire rapide s'impose (si le malade est en état de le supporter).

 

Sur le schéma de droite, la fracture est survenue. Si le patient peut le supporter (espérance de vie non négligeable) il convient de lui donner le maximum de confort en demandant l'avis à un orthopédiste.

Quelques images intéressantes :

L'aspect radiologique de lyse tibiale et péronière chez une patiente traitée pour un cancer du sein nécessite aussi l'avis rapide d'un orthopédiste pour éviter une fracture inévitable.

La lyse cubitale de ce patient est importante et pré-fracturaire.

La lyse cubitale de ce patient est déjà compliquée d'un syndrome fracturaire.

La lyse, au niveau de l'épaule, peut concerner à la fois l'humérus que l'omoplate, la tumeur envahissant l'articulation et aboutissant à une luxation.

Un autre aspect particulier est constitué par des lésions du calcanéum entraînant rapidement une impotence majeure.

Enfin, on notera l'aspect à la fois lytique et soufflé d'une tumeur d'Ewing.