Les calcifications d'allure maligne


Toutes les autres formes de calcifications doivent être considérées comme douteuses ou potentiellement malignes.

Peuvent être classées grade II dans l'ACR les calcifications peu distinctes, amorphes, en flaques, trop petites ou floues pour permettre une analyse certaine. Surtout, si elles sont associées avec d'autres signes douteux, elles doivent faire l'objet d'une vérification histologique (ou au minimum d'une surveillance très étroite).

Les calcifications hétérogènes, pléomorphes sont particulièrement douteuses voire malignes si elles sont irrégulières dans leur forme, leur taille (surtout si elles sont inférieures à 0.5 mm).

Il en est de même des très fines calcifications apparemment linéaires, mais en fait constituées de calcifications distinctes ( de moins de 1 mm de large) le long des tubules mammaires : elles résultent de la calcification de la nécrose tumorale dans la lumière du tubule siège de la tumeur mammaire.

Chargement des images en 3 sec environ à 56 kb

Calcifications linéaires malignes

Calcifications pléomorphes

Calcifications pléomorphes

Calcifications pléomorphes

Détail

Calcifications linéaires malignes
Détail
Calcifications et masse douteuses
Calcifications douteuses
Foyer étendu de calcifications
Accès au cours de cancérologie si vous accédez directement à cette page