La technique de PCR


La technique PCR (Polymerase chain réaction) est réalisable sur les tissus qu'ils soient congelés ou inclus en paraffine.

Les essais pratiqués sur coupes (PCR in situ) ne sont pas encore concluants.

Le principe est, après extraction, d'amplifier une région d'ADN ou d'ARN ciblé pour la révéler après migration sur gel. Les tissus frais doivent avoir été congelés rapidement après le prélèvement, au mieux dans l'azote liquide. Les fixateurs à base de formaldhéide ou d'alcool sont compatibles avec les études de biologie moléculaire. Le liquide de Bouin contenant de l'acide picrique occasionne des cassures d'ADN et rend, en général impossible ce type d'étude.

La zone à étudier est soigneusement reperée sur lame.
Zone à étudier
 
Une carotte va être prélevée sur le bloc en parafinne.
Carotte à étudier
 
Les fragments inclus en paraffine sont coupés en copeaux épais (50 µ).
Copeaux de paraffine
 
L'extraction d'acides nucléiques est précédée d'un déparaffinage au xylène.
Déparaffinage
   


Pour les deux types de prélèvements, une digestion enzymatique (protéinase K), une dénaturation par la chaleur est appliquée, suivie de l'extraction proprement dite (bains de phénol/chloroforme/alcool isoamylique).

Le principe schématique de l'amplification est rappelé ci-dessous :

Schéma de la réalisation d'une PCR
Principe de la PCR

Les indications en routine diagnostique sont pour le moment restreintes mais vont s'accentuer, surtout lorsque la PCR in situ sera une technique fiable.

Elle est utile pour :

Etude de la clonalité des lymphomes
Résultat de l'amplification
Accès au cours de cancérologie si vous accédez directement à cette page