Hybridation in situ


Le principe de l'hybridation in situ (HIS) consiste à hybrider sur une coupe tissulaire une séquence spécifique d'acide nucléique (ADN ou ARN) et une séquence complémentaire d'acide nucléique marqué (sonde) pour réaliser une molécule double brin stable.

Cette technique a une très forte spécificité mais est peu sensible du fait des difficultés d'accessibilité de la sonde vers sa cible.

La séquence recherchée doit donc être en grande quantité importante et la qualité de la technique irréprochable.

Schéma théorique de l'hybridation in situ

Les réactions sont réalisables sur coupes congelées ou sur coupes en paraffines préalablement fixées.

Cinq étapes sont requises :

Les indications en pathologie concernent essentiellement la recherche de virus.

En cancérologie, l'Hybridation In Situ est utile pour :

Hybridation in situ dans unelésion
de l'hypopharynx: Sonde EBV
Exemple d'hybridation in situ
Accès au cours de cancérologie si vous accédez directement à cette page