Les examens extemporanés


L'examen extemporané consiste à réaliser une ou plusieurs coupe(s) histologique (s) durant une intervention afin d'orienter au mieux l'acte chirurgical.

L'indication est posée par le chirurgien, mais il revient au pathologiste de juger de sa pertinence. L'allongement du délai opératoire qu'il entraîne et le fait que les coupes réalisées soient de moins bonne fiabilité que celles obtenues en technique standard doivent limiter ses indications. Le résultat de l'examen extemporané doit en effet être susceptible de modifier l'acte chirurgical afin de l'optimiser.

Le schéma technique est le suivant :

(pour voir les images agrandies avec les commentaires cliquer sur la petite image ; il est possible de voir toutes les images sans revenir à cette page)

Etude macroscopique précise de la pièce opératoire.

Choix des coupes

En pleine lésion pour un diagnostic, en bordure pour l'étude des limites d'exérèse. Les biopsies à visée diagnostique sont si possible coupées en deux afin de réserver du matériel pour la confirmation après technique standard.

Choix de la coupe
     

Mise sur plot

 

Pose de la coupe sur plot
     
Congélation rapide dans un cryostat.  
Congélation
     
Coupe dans un cryostat
Coupe dans le cryostat
     
Etalement de la coupe congelée sur la lame.
Etalement sur lame
     
Coloration rapide Hématoxyline - Eosine +/- Safran.
Coloration HES
 
     
Lecture et analyse au microscope.  
Etude au microscope
     
Réponse orale au chirurgien, puis écrite et signée    

Le temps nécessaire à cet examen extemporané est d'environ 10-15 mn pour une coupe. Il peut s'allonger jusqu'à 1 heure pour la détermination de l'état des limites d'exérèse sur les pièces complexes (Cancer ORL, tumeurs des tissus mous).

Les indications essentielles des examens extemporanés en cancérologie sont :

Quelques règles :

Tumorothèque

Création d'une tumorothèque

L'étude des lésions à l'état frais permet, en outre, la congélation de petits échantillons tumoraux mis en tumorothèque. Ceux-ci sont congelés rapidement en Azote liquide (-196°C) afin de préserver intact ADN et ARN cellulaires. Le but est de réaliser des études complémentaires à visée diagnostique ou de recherche (Biologie moléculaire, cytogénétique…). Ces échantillons tumoraux sont préservés dans des containers à azote liquide régulièrement approvisionnés. Ils sont soigneusement étiquetés et accompagnés des renseignements cliniques recueillis dans une base de données spécifique.

 
Explications
Accès au cours de cancérologie si vous accédez directement à cette page