BareCote
Lien RSS

Contact

Ce site respecte les principes de la charte HONcode
en collaboration avec la HAS
(loi 2004-810 du 13/8/2004)

Dernière modification effectuée
le 17 September 2010
L'effet temps

Ce sont les cancers qui surviennent entre deux périodes de dépistage.

Le schéma suivant essaie d'expliquer la survenue de tels cancers. On suppose que l'on peut détecter un cancer faisant environ 18 mm de diamètre (ligne bleue du dépistage).

Dans le cas d'un dépistage tous les deux ans (chiffres rouges), on observe que l'on peut trouver un cancer entre le dépistage D2 et le dépistage D3 (soit une tumeur mesurant à peine 18 mm).

Dans le cas d'un dépistage tous les 3 ans (chiffres bleus), on observe une probabilité de non détection lors du dépistage D2 (taille de 15 mm) et une découverte d'un cancer de plus de 2 cm lors du dépistage D3.

Les cancers d'intervalle

Il est quasiment impossible d'échapper totalement à la survenue des cancers d'intervalle.

En principe, ces cancers doivent être de petite taille et refléter le degré d'incertitude des délais entre les dépistages, ajustés en fonction de la vitesse habituelle de développement du cancer (ou de l'état pré-néoplasique) et en fonction du coût ou du caractère pénible de l'examen proposé.

Plus rarement, il peut s'agir de formes très évolutives ne correspondant pas à la biologie habituelle de ce type de cancer ou ne répondant pas aux thérapeutiques usuelles.

Parfois, malheureusement, ils signent des erreurs d'interprétation des examens de dépistage réalisés et dont la lecture doit être sécurisée (d'où par exemple la notion de double lecture pour les mammographies).

Compteur français