Le syndrome de Li-Fraumeni est caractérisé par la présence très fréquente dans certaines familles de sarcomes des tissus mous, d'ostéosarcomes, de cancers du sein, de tumeurs du cerveau, de leucémies, de cancers des surrénales, d'adénocarcinomes du poumon. Il a été décrit en 1969 par Frederick Li and Joseph Fraumeni.

Des critères cliniques ont été définis pour permettre un éventuel dépistage d'anomalies de P 53 dans la famille d'un proband (En génétique, le proband (du latin probare - tester) désigne la personne atteinte de la maladie génétique à partir de laquelle on fait le conseil génétique) : les plus récents sont les critères dits de Chompret.

  • Proband diagnostiqué avec une tumeur 'coeur' du syndrome (sarcome des tissus mous, ostéosarcome, cancer du sein pré-ménopausique, adénocarcinome surrénalien, tumeur cérébrale, leucémie, adénocarcinome bronchio-alvéolaire du poumon) avant l'âge de 46 ans et au moins un parent jusqu'au second degré avec une autre tumeur typique (sauf un cancer du sein si le proband a aussi un cancer du sein).
  • Proband avec de multiples tumeurs primitives (sauf cancer du sein) dont au moins deux tumeurs font partie du 'coeur' du syndrome, dont le premier avant l'âge de 46 ans.
  • Proband avec un adénocarcinome surrénalien ou un carcinome du plexus choroïde, quel que soit le contexte familial.
Critères cliniques dits de Chompret faisant soupçonner un syndrome de Li-Fraumeini

Il s'agit d'une maladie héréditaire autosomique dominante avec une pénétrance différente selon le type de cancers, mais près de 30% des cancers surviennent avant 15 ans, 70% avant 50 ans. Près de 70% des hommes et 90% des femmes vont faire un cancer durant leur vie. La fréquence de cette anomalie est estimée à 1 / 20.000 personnes de la population générale. Cependant, il existerait des mutations de novo de la protéine P 53 pour 1 naissance sur 5.000. (plus dans certaines populations comme au Brésil).

Une définition clinique a été proposée pour susciter la réalisation de tests génétiques dans la famille des patients atteints.

Les cancers de l'enfant sont essentiellement des sarcomes osseux (ostéosarcomes fréquents également chez le jeune adulte) dans 30%, des cancers des surrénales (27%), de tumeurs cérébrales (26%), ou des tissus mous (rhabdomyosarcomes) dans 23% des cas.

Tous les sarcomes ne semblent pas en rapport avec une anomalie de la protéine P 53 : ainsi le sarcome d'Ewing, les tumeurs desmoïdes ou les sarcomes des tumeurs digestives (GIST) ne sont pas spécialement fréquents chez les porteurs d'anomalie de la P-53 (ils seraient donc en rapport avec un autre mécanisme), à la différence des rhabdomyosarcomes, des ostéosarcomes, des liposarcomes, des léiomyosarcomes et quelques autres sarcomes mal définis. Ces sarcomes représentent environ 25% des tumeurs observées en cas d'anomalie de la P 53.

Mais le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez l'adulte (près de 80% des femmes), souvent bilatéral (dans 30% des cas) et multifocal, survenant en pré-ménopause. 50% de ces tumeurs sont HER -2 positive, et 35% ont des récepteurs hormonaux. Les formes survenant chez l'homme adulte sont plus rares.

Une anomalie de la protéine P-53 est observée dans environ 50% des cas. Les mutations sont retrouvées le plus souvent dans des zones particulières (exons 5 à 9). Pour les sarcomes survenant avant 20 ans, on retrouve souvent une mutation mis-sense dans le domaine de liaison avec l'ADN. Les léiomyosarcomes sont plus souvent associés à des mutations dites nulles, des mutations portant sur un couple de bases (mutations G:C→T:A, G:C→C:G ou A:T→T:A) ou situées en dehors du domaine de liaison avec l'ADN.

Seulement, 1% des femmes atteintes d'un cancer du sein ont une anomalie germinale de la protéine P-53.

De ce fait, la recherche d'anomalies germinales de cette protéine n'intéresse que les probands ayant les caractéristiques cliniques décrites plus haut.

Bibliographie

Rhabdomyosarcoma in children: epidemiologic study and identification of a familial cancer syndrome. (pas d'accès direct à l'article)
Li FP, Fraumeni JF Jr
J Natl Cancer Inst. 1969 Dec; 43(6):1365-73.

Revisiting Li-Fraumeni Syndrome From TP53 Mutation Carriers
Bougeard G, Renaux-Petel M, Flaman JM, Charbonnier C, Fermey P, Belotti M, Gauthier-Villars M, Stoppa-Lyonnet D, Consolino E, Brugières L, Caron O, Benusiglio PR, Bressac-de Paillerets B, Bonadona V, Bonaïti-Pellié C, Tinat J, Baert-Desurmont S, Frebourg T
J Clin Oncol. 2015 Jul 20; 33(21):2345-52.

Breast cancer in patients with Li-Fraumeni syndrome - a case-series study and review of literature.
Nandikolla AG, Venugopal S, Anampa J.
Breast Cancer 2017 Mar 23;9:207-215

Li-Fraumeni Syndrome.
Correa H.
J Pediatr Genet. 2016 Jun;5(2):84-8

Compteur français