L'ensemble des réflexions ci-dessous, issues de divers sites d'aide à l'arrêt du tabagisme sont des moyens d'aider les personnes fumeuses à arrêter leur tabagisme. Elles sont reproduites telles quelles.

Donnez-vous de solides raisons d'arrêter de fumer.

Comme de nombreux fumeurs, vous pensez peut-être qu'il est difficile ou impossible d'arrêter de fumer. 

Pourtant, il y a actuellement environ 8 millions d'ex-fumeurs en France et un million en Suisse. Si des millions de personnes ont relevé le défi avec succès, vous en êtes capable vous aussi! Presque tous les ex-fumeurs (plus de 90%) ont arrêté de fumer tout seuls, en utilisant des techniques simples.

Beaucoup de gens pensent que la volonté suffit pour arrêter de fumer. Cela n'est vrai qu'en partie : arrêter de fumer demande surtout un savoir-faire particulier. Tout le monde peut y arriver, à condition de s'y prendre correctement. Il existe des stratégies et des techniques qui ont permis à des ex-fumeurs d'arrêter de fumer. Dites-vous que vous n'avez pas moins de volonté que les personnes qui, autour de vous, ont réussi à arrêter de fumer. Vous devez vous convaincre que vous êtes plus fort que la cigarette.

Remettez-vous en question en tant que fumeur

Avant d'arrêter de fumer, les ex-fumeurs sont passés par une phase de profonde remise en question. Demandez-vous pourquoi vous fumez, ce que la cigarette vous apporte et en quoi elle vous nuit. Imaginez-vous en tant qu'ex fumeur et pensez à la fierté que ressentent ceux qui ont réussi à se libérer du tabagisme.

Remarquez comme la société change. Vous avez sans doute remarqué que, depuis quelques années, l'attitude de notre société envers les fumeurs a changé. Plutôt que d'être hostile à ces changements, essayez d'y voir une aide. Remarquez qu'il y a de plus en plus d'endroits interdits aux fumeurs : ces endroits vous faciliteront la vie quand vous vous efforcerez de ne pas toucher à la cigarette. Choisissez des restaurants qui offrent une zone non-fumeurs et demandez une table dans cette zone.

Réfléchissez aux avantages d'une vie sans cigarettes. Faites la liste des avantages qu'il y aurait à arrêter de fumer. Affichez cette liste dans un endroit visible. Dites-vous par exemple "En arrêtant de fumer, je prends les choses en main et j'améliore ma vie". Ou: "Si j'arrête de fumer, j'économise 2.000 € par an".

Songez à l'image que vous donnez de vous-même. 

Vous savez qu'aujourd'hui, il est de plus en plus mal vu de fumer. Le tabagisme est souvent considéré comme un comportement antisocial. Songez à l'image négative que vous donnez de vous-même à votre famille, à vos enfants, à vos amis, à vos collègues de travail, à vos supérieurs hiérarchiques. Dites-vous qu'en arrêtant de fumer, vous leur donnerez l'image d'une personne forte et responsable, capable de volonté, soucieuse de sa santé et de celle des autres. 

De plus, les adultes qui fument portent une part de responsabilité quand les adolescents imitent ce comportement. Dites-vous qu'en arrêtant de fumer, vous deviendrez un modèle positif pour les jeunes.

Demandez-vous si vous voulez continuer à soutenir l'industrie du tabac. Avez-vous déjà réfléchi au fait qu'en achetant des cigarettes, vous soutenez une industrie qui reconnaît cibler les enfants, manipuler la composition du tabac pour accroître la dépendance des consommateurs et avoir menti pendant des années, puisque contrairement à ce qu'elle affirmait, elle savait que la nicotine entraîne une dépendance physique?

Les bénéfices tirés si vous arrêtez de fumer

Après...  
8 heures L'oxygénation du sang revient à la normale.
Les risques d'infarctus du myocarde commencent à diminuer.
24 heures Le monoxyde de carbone est éliminé du corps.
48 heures La nicotine n'est plus détectable dans le sang.
1 semaine Les sens du goût et de l'odorat s'améliorent.
3-9 mois La respiration s'améliore (moins de toux, davantage de souffle).
La fonction pulmonaire est augmentée de 5-10%.
1 année Le risque de maladies du cœur (p. ex. infarctus) est réduit de moitié, par rapport aux fumeurs
10 ans Le risque de cancer du poumon est réduit de moitié, par rapport aux fumeurs.
15 ans Le risque de maladies du cœur (p. ex. infarctus) rejoint celui des personnes qui n'ont jamais fumé.
Compteur français