Le lobby du tabac constitue un groupe d'influence très puissant. L'industrie du tabac représente une importante chaîne de travailleurs depuis les agriculteurs qui assurent la culture du tabac de par le monde (et y compris en France), les différents ouvriers des industries du tabac (fabrication des cigarettes, des cigarillos, du tabac à pipe, etc..) jusqu'aux distributeurs qui vivent du tabac.

Il est clair qu'un tel lobby cherche à résister à toute campagne anti-tabac et les autorités canadiennes, en obligeant dès 1989, les compagnies à inscrire sur les paquets de la contre publicité et tout récemment en faisant inclure une information particulièrement agressive dans chaque paquet vendu, montrent la voie aux autres pays (mais leur industrie du tabac est peu importante).

Certaines réalités économiques ne peuvent pas être oubliées et les États Unis ont démontré combien la prohibition simple de l'alcool, non seulement n'apportait aucune solution efficace, mais était la source d'une contrebande et d'une criminalité nouvelle. C'est l'éducation des consommateurs qui peut permettre une libération progressive de la dépendance des gros fumeurs.

Autres pages sur le tabac

La publicité sur le tabac

Un certain nombre d'articles étudient les modes de communication des compagnies de tabac. Les moyens utilisés sont gigantesques et tournent assez souvent les lois.

Hendlin Y et coll montrent quelles recherches sont faites pour donner un aspect sympathique et attirant de la cigarette pour les chanteurs modernes et leurs fans.

D'autres études soulignent l'emprise des compagnies telles British American Tobacco (BAT) sur les moyens modernes de communication comme Facebook, notamment par l'administration de groupes de fans, la promotion d'événements artistiques (Freeman B).

La promotion d'événements sportifs reste un moyen fort de communication. Le soutien aux courses automobiles est particulièrement fort (Formule 1) avec des difficultés pour interdire tout panneau publicitaire sur les circuits, mais également sur les voitures de course. Certains état de l'Union Européenne, comme l'Allemagne, peu favorables à une telle interdiction, ont même joué un rôle de blocage au niveau des organes européens, faisant appel à la Cour Européenne de Justice pour faire casser des directives trop restrictives (Boessen S et al). D'autres écuries de course, comme la Scuderia Ferrari, continuent à se faire sponsoriser en utilisant des emblèmes rappelant les couleurs de Philip Morris ou de Marlboro (bandes rouges, comme les Ferrari) et en mettant ces bandes rouges sur les paquets de cigarette, détournant ainsi la loi anti-réclame. (Grant-Braham B et al).

Même dans le très actif Canada, les compagnies du tabac infiltrent les universités en sponsorisant des fêtes étudiantes 'non officielles' ou en soutenant les journaux des étudiants. (Hammond D et al).

Certaines réalités économiques ne peuvent pas être oubliées et les États Unis et l'Australie ont démontré combien la prohibition simple de l'alcool, non seulement n'apportait aucune solution efficace, mais était la source d'une contrebande et d'une criminalité nouvelle. C'est l'éducation des consommateurs qui peut permettre une libération progressive de la dépendance des gros fumeurs.

En utilisant des méthodes d'épidémiologistes, utilisées pour rechercher un lien de causalité entre deux phénomènes, Di Franza et coll ont montré, à partir de nombreuses études scientifiques publiées, qu'il existe un lien direct entre publicité et consommation chez les jeunes :

      1. Les enfants sont exposés à la publicité bien avant qu'ils ne consomment eux-mêmes du tabac,
      2. La publicité augmente le risque de l'initiation au tabac
      3. Il existe une relation dose - réponse avec un risque d'autant plus grand de tabagisme que la publicité a été répétée
      4. L'association entre publicité et consommation est robuste, quelles que soient les méthodes utilisées pour la démontrer ou les populations dans lesquelles elle a été étudiée
      5. Des mécansimes scientifiquement plausibles basées sur des mécanismes psychologiques prouvées viennent soutenir la théorie de la relation entre publicité et consommation
      6. Enfin, il n'y a pas d'autre explication pour expliquer cette relation.

Quelle lutte contre la réclame pour le tabac ?

Henry Saffer a clairement démontré que seules les politiques globales, incluant un bannissement complet de toute forme de publicité, permettait une véritable réduction de la consommation tabagique.

En France, la loi Evin, en interdisant la publicité sur le tabac, a indiscutablement modifié la consommation des adultes (notamment les hommes). Il en est de même pour l'interdiction de fumer dans les lieux publics. Le tableau suivant, extrait à partir des données du site de l'OFDT (Observatoire français des drogues et des toxicomanies) et des 'Bases Eco-Santé en ligne'.

Données de la consommation annuelle (source CDIT)

Autre arme anti-tabac : le coût de la cigarette

Le même tableau peut cependant être corrélé au prix des cigarettes dont la variation explique la chute récente de la consommation tabagique. On remarque, cependant, qu'il faut une augmentation très importante et brusque du prix pour obtenir une chute de la consommation. (en ordonnée à gauche, le même nombre de milliards de cigarettes).

Il est difficile de savoir quelle répercussion sur la consommation tabagique auront les nouvelles présentations des paquets de cigarettes, montrant des 'images choc', comme cela a été imposé récemment par le Ministère de la santé (avril 2010).

Compteur français