BareCote
Lien RSS

Contact

Ce site respecte les principes de la charte HONcode
en collaboration avec la HAS
(loi 2004-810 du 13/8/2004)

En cours de révision
le 30/07/2017
Document sans titre

Métastases à distance

Les mécanismes biochimiques actuellement connus d’adhésion des cellules cancéreuses aux parois capillaires, puis de leur passage à travers la paroi vers l’espace sous veineux ont été décrits dans le cours de cancérologie fondamentale. On se rappellera qu’il existe, au moins expérimentalement, des molécules spécifiques de surface différentes d’un capillaire à l’autre, suivant l’organe irrigué, et qui pourraient expliquer la spécificité de certaines localisations métastatiques.

Distribution mécaniciste des métastases viscérales

La répartition des métastases hématogènes n’est pas univoque. Elle dépend, au moins en partie, du mode de drainage veineux de l’organe atteint par la tumeur, et du premier filtre capillaire à travers lequel passe le sang en aval.

Schématiquement, on distingue 4 localisations différentes (lois de Walter)

Metastases.gif (27867 octets)

type pulmonaire

les cellules circulantes à partir d’un cancer broncho-pulmonaire sont déversées dans les veines pulmonaires, puis le cœur gauche et la grande circulation, donnant des métastases ubiquitaires (os, foie, encéphale, reins, surrénales, etc.) [1],

type
hépatique

les cellules circulantes à partir d’un cancer du foie gagnent le cœur droit par les veines sus-hépatiques, puis le poumon où elles forment des métastases. Dans un second temps, elles peuvent traverser le filtre pulmonaire et donner des métastases dans tout l’organisme [2].

type
cave

les cellules drainées par le système cave atteignent en priorité le poumon, puis tout l’organisme (pelvis, rein, etc.) [3].

type
porte

les cellules issues d’un cancer digestif sont drainées par le système porte vers le foie où elles donnent spécifiquement des métastases (colon, estomac), pouvant donner ensuite des métastases de type hépatique et pulmonaire [4].

 

Batson , en 1940, a décrit tout un réseau d'anasomoses veineuses au niveau des ligaments pré-vertébraux, puis de la dure-mère et de la moelle épinière et émis l'hypothèse que la grande fréquence des métastases vertébrales et du bassin des cancers de la prostate serait due à des liaisons directes au niveau du plexus veineux rétro-prostatique sous l'effet de la pression abdominale.

Autres prédilections

Ces explications mécanistes ne sont pas les seules en cause, en particulier certaines tumeurs ont une prédilection pour certains sites métastatiques (exemple, le cancer prostatique métastase préférentiellement à l’os). Ces prédilections sont indépendantes des problèmes de drainages lymphatique ou sanguin et probablement en rapport avec des mécanismes de récepteurs sur les cellules cancéreuses.

La connaissance de ces affinités permet de définir des bilans standards de recherche de métastase.

Tumeur primitive Localisation métastatique préférentielle
Cancer broncho-pulmonaire

Cancer du sein

Tube digestif abdominal

Prostate

Thyroïde

Rein
Foie, Encéphale, Os, Surrénales, Peau

Os, Poumon, Plèvre, Foie, Péritoine

Foie, Péritoine,

Os,

Os, Poumons

Os, Poumons

Cancer de la prostate et cancer du sein donnent souvent des métastases osseuses dites 'ostéo-condensantes', par stimulation de l'apposition ostéoblastique. A l'extrême, on observe une vertèbre ivoire.

Métastases intra-cavitaires

Certaines tumeurs évoluent essentiellement localement ou métastasent dans la cavité naturelle dans laquelle elles ont pris naissance : ovaire et cavité péritonéale, cerveau et méninges, par exemple. La possibilité d'induire des rémissions cliniques de longue durée (par la chimiothérapie ou la radiothérapie) permet de découvrir des métastases à distance de ces tumeurs que l'on pensait initialement purement d'évolution locale (exemple : métastases cérébrales d'un cancer ovarien, métastases pulmonaires d'une tumeur cérébrale) : mais ces cas sont encore assez rares.

Mécanismes des métastases

On commence à connaître un certain nombre de mécanismes physio-pathologiques expliquant la survenue de métastases et leur prédilection.

Ainsi, les études sur les relations entre les cellules cancéreuses et les cellules normales au niveau des métastases osseuses ont abouti à des connaissances sur les relations entre résorption (ostéoclaste) et construction (ostéoblaste), ceci aboutissant à de nouvelles thérapeutiques.

Compteur français