BareCote
Lien RSS

Contact

Ce site respecte les principes de la charte HONcode
en collaboration avec la HAS
(loi 2004-810 du 13/8/2004)

En cours de révision
le 30/07/2017
Document sans titre

La poursuite, de proche en proche, de l’invasion des lymphatiques aboutit au déversement des cellules cancéreuses dans la circulation générale par le canal thoracique. Se produisent ensuite des métastases parenchymateuses variées (cf. page suivante).

Une étape intermédiaire fréquente est la présence d’un ganglion sus-claviculaire gauche (appelé ganglion de Troisier), dernier relais avant la circulation générale, et qui signe ainsi une diffusion prochaine à tout l’organisme du processus cancéreux.

Les schémas suivants permettent de situer les principaux ganglions satellites.

lymphatiques.gif (13669 octets)  

Les ganglions cervicaux sont notamment importants pour la classification des cancers ORL ou de la langue.

 

Les ganglions du cancer du sein sont variés et touchent plusieurs segments.

 

Dans les cancers du poumon, les seuls ganglions importants sont les ganglions proximaux.

 

Pour les cancers coliques, également.

 

Pour les cancers pelviens, les principaux ganglions sont les ganglions iliaques.

 

Mais, pour les tumeurs testiculaires, ce sont surtout les ganglions lombo-aortiques.

 

Schéma de l'invasion ganglionnaire suivant les localisations.
Compteur français